Compte Titres : Généralités

Si vous souhaitez investir sur les principales bourses européennes ou américaines, vous devez détenir un compte titres. En effet, celui-ci est indispensable aux diverses opérations d’achat et de vente d’instruments financiers qu’il s’agisse d’actifs financiers dits classiques (actions, obligations, OPCVM) ou de produits dérivés. Ainsi, afin de jouer en bourse, il est nécessaire de posséder un compte titres dédié chez un intermédiaire financier (banque, courtier…), compte qui sera lui-même associé à un compte-courant afin de faciliter les flux de capitaux.

compte-ordinaire-france

Qu’est ce qu’un compte-titres

Le compte-titre permet de passer des ordres en bourse et d’investir sur les marchés financiers. En France, le compte titres est aussi appelé « compte d’instruments financiers » ou « compte-titres ordinaire » afin de bien marquer sa différence par rapport au PEA. Celui-ci possède néanmoins tous les avantages d’un compte courant classique. En effet, un compte titre peut être :

  • Individuel : Un unique propriétaire qui peut effectuer les opérations seul.
  • Joint : Deux propriétaires qui peuvent effectuer les opérations de leur choix de manière autonome et indépendante.
  • Indivis : Plusieurs propriétaires qui ne peuvent effectuer des opérations que de manière conjointe (c’est à dire avec l’accord de tous les titulaires).
  • En nue-propriété ou en usufruit (notamment en cas de donation ou à la suite d’une succession).

Le compte titres possède diverses particularités. La première d’entre elles est qu’un individu peut en posséder autant qu’il le souhaite chez autant d’intermédiaires financiers qu’il le désire (c’est d’ailleurs là que réside son principal avantage). De plus, il n’y a pas de plafond d’investissement (contrairement au PEA) ni d’âge minimum pour y souscrire ce qui rend l’accès à l’investissement d’autant plus aisé.

Transactions possibles sur un compte titres

Le compte-titres permet à son détenteur deux types de transactions :

  • Des transactions sur le marché au comptant avec pour seule limitation le solde du compte espèces.
  • Des transactions sur le Service à Règlement Différé (SRD) où l’investisseur peut bénéficier de l’effet de levier à hauteur de 5 fois ses fonds.

Ouverture d’un compte titre

Ouvrir un compte titres en France n’est pas une action anodine. Des conditions sont à respecter.

Pour ce faire, il faudra dûment remplir l’ensemble des documents nécessaires à la constitution du dossier ainsi qu’une attestation permettant aux intermédiaires financiers de mesurer vos connaissances dans le domaine de la bourse et des marchés financiers. Ce document est essentiel car il permet de profiler le type de placements qu’un investisseur souhaite réaliser tout en déterminant sa propension au risque.

Il n’y a pas d’âge pour ouvrir un compte-titre : que l’on soit mineur ou majeur, seul ou en couple, il est possible d’en ouvrir un à plusieurs. De plus, aucun versement minimum n’est exigé lors de l’ouverture d’un compte-titre.